couv_146

Il a paru il y a quelques jours seulement et certains murmurent (au Centre Pompidou notamment) qu'il n'en restera bientôt plus beaucoup ! Le nouveau DADA est consacré au sculpteur Alexander Calder. Superbement illustré par Marion Tigréat, qui a imaginé trois planches originales dans l'esprit de l'artiste américain, cet ouvrage retrace le parcours de Calder, de ses premières oeuvres en fil de fer à ses immenses stabiles.

Dada146_illustr

Calder fait très tôt ses premiers pas dans l'univers de l'art. Tout petit, il fabrique avec quelques feuilles de métal des petits jouets ou bijoux pour sa sœur et ses parents. Ces œuvres sont simples mais très évocatrices, comme le seront ving ans plus tard ces silhouettes réalisées durant son séjour parisien. Un fil de fer évoque en une seule ligne le profil de ses proches et des artistes qui l'entourent (Mirò, Kiki de Montparnasse ou encore Josephine Baker).

Dada146_p12_13

Devenu adulte, le roi du fil de fer a gardé son âme d’enfant et s’amuse toujours : il crée un Cirque miniature où tous les protagonistes peuvent être animés par des mécanismes simples. Calder se prête au jeu et donne vie tour à tour au clown, au lanceur de couteaux ou aux trapézistes. Un vrai spectacle miniature pour petits et grands !

Dada146_p18_19

Fasciné par le mouvement, il réussi à intégrer cette notion dans ses œuvres, soit par des petits moteurs ou des mécanismes intégrés aux sculptures, soit en suspendant au vent ses fils métalliques. Ces mobiles vont apporter la reconnaissance à Calder. Il poursuit cependant sa réflexion sur l’œuvre dans l’espace et invente des mobiles statiques : les stabiles.
Ces sculptures métalliques monumentales occupent aujourd’hui les grandes places du monde entier (telle la place de la Défense à Paris).

Dada146_p24_25

De nombreux artistes continuent aujourd'hui à créer des sculpteurs ludiques et gigantesques. DADA a choisi les travaux de Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen, Cai Guo Qiang, Alain Séchas et Aleksandra Mir pour illustrer cette dernière partie, qui prouve que tout le monde garde une part d’enfance en lui, comme Calder.

Quant à notre tour du monde des musées, cette quatrième étape s'arrête à la Galerie des Offices de Florence : plusieurs énigmes vous sont proposées dans la BD et le jeu. Les abonnés peuvent déjà nous donner leurs réponses ci-dessous. Pour les autres, retrouvez le jeu d'ici quelques jours sur ce blog...